À la maternité·La grossesse

Se préparer à l’accouchement

Les maternités ont beau nous présenter des cours de préparation à l’accouchement, basiques pour certains et plus poussés pour d’autres, rien ne prépare une femme à ce qu’elle va vivre au cours de son accouchement.

Les aléas de la vie, et donc de l’accouchement, sont multiples. Personne, y compris le corps médical, ne peut prévoir comment se passera l’accouchement.
De mon projet qui était d’accoucher dans l’eau le plus naturellement possible, j’ai fini par donner la vie avec de nombreux déclenchements médicalisés, une péridurale et une césarienne d’urgence. Oui… Le rêve naturel s’est envolé bien loin, hein !
Mais partez positive ! Il y a aucune raison que ça se passe mal 😉

MB_pregnancy-yoga-480x243

♥♥♥

L’idée de cet article n’est pas de vous éloigner des cours de préparation à l’accouchement proposés par les maternités ou sage-femme. Pour une raison ou pour une autre, ces cours vous apporteront quelques réponses techniques, des échanges sympathiques avec les autres mamans et vous rassureront sur le fonctionnement de la maternité (ou de l’endroit où vous accoucherez).

J’ai suivi de mon côté les 5 cours basiques. J’ai beaucoup discuté avec les mamans présentes ce jour-là et comme je devais rester au repos à la maison 4 mois avant l’arrivée du bébé, ça me faisait du bien de rigoler et de voir du monde. J’ai posé les questions que j’avais à l’esprit, j’ai eu mes réponses mais en sortant de ces 5 cours, je me suis bien rendue compte que je passais à côté de l’essentiel.
Un accouchement, ça fait mal comment ?

Plusieurs mamans m’ont dit un jour : « Ça fait mal comme des grosses règles« .
Mesdames… Je me demande… Soit j’ai bien douillé et mon corps était une exception, ou alors vous avez eu un accouchement royal. Parce que la douleur de grosses règles dont vous parlez, j’aurais préféré ! C’est surtout l’agonie, oui !

C’est quand même gentil de ne pas nous faire peur, ceci dit en passant, mais ça ne nous prépare pas du tout à ce qui va se passer et surtout, comment apprendre à vivre la douleur (yep ! on ne peut pas y échapper, même avec la péridurale, alors autant faire avec).

♥♥♥

La douleur de l’accouchement, c’est comment ?

Ne le cachons pas, c’est atroce.
Mais encore ?
La douleur dépend de chacune de nous. Certaines femmes auront un seul de tolérance élevé, d’autres moins. Le meilleur des corps n’existe pas. La nature est douée pour les jeux de hasard.

J’ai passé 36h dans les contractions, sans passer par la phase contractions simples (qui montent crescendo et vous laisse le temps de vous adapter). J’ai été déclenchée avec un tampon (Propess) et ocytocine, alors autant vous dire que je suis passée de 0 (bon, peut-être 10, admettons) à 10 000, sur le seuil de la douleur. Malgré ça, j’ai tenu. J’avoue que j’avais envie de mourir en me jetant par la fenêtre au bout de quelques heures, mais j’ai tenu ! (Exception faite à la mi-temps, avec une perfusion de morphine, pour m’aider à survivre).

La douleur de l’accouchement, c’est une douleur comme on en a jamais connue et qu’on ne connaîtra plus jamais de la même façon. C’est une douleur qui, en effet, irradie de l’utérus – ce qui peut faire penser aux douleurs de règles au départ – et qui se termine par une douleur qui irradie partout dans le ventre.

Prenez l’orgasme.
Cool ! Du plaisir. Ça arrive doucement, ça monte en puissance, ça se diffuse dans tout le corps telle une énergie folle, puis ça redescend.
Et bien la contraction de travail (quand le col commence à s’ouvrir et un peu avant), c’est pareil. Sauf que ce n’est pas du plaisir (sinon j’aurais fait 10 enfants déjà 😛 ) mais une terrible douleur.

bebe-naissance-

♥♥♥

Est-ce si terrible ?

:O
Sur le coup, oui. J’avais beau me rappeler qu’il fallait me détendre, bien respirer (merci mon mari et la sage-femme de me le préciser à chaque contraction), réaliser une imagination active, me mettre dans ma bulle (pas le choix de toute façon, la Terre pourrait s’arrêter de tourner, on s’en ficherait totalement), ça aide à vivre la douleur mais ça ne l’arrête pas.

Nous sommes dans une société très médicalisée et nous cherchons absolument à supprimer la douleur. Je peux le comprendre. Mais la douleur est une partie du processus, les filles. Il indique que le travail est en chemin. L’utérus a besoin d’une énorme pression et de contractions pour extraire un être vivant de soi !

Il n’y a pas de recette ou de procédé miracles pour ne pas souffrir (même en attendant la péridurale). Mettez-vous dans votre bulle. Respirez bien. Essayez (je dis bien essayez) de relâcher les tensions de votre ventre lorsque la contraction est là. Vivez la douleur pleinement car plus vous serez tendue et plus ce sera intense. Pleurez votre maman, brisez les os de la main de votre mari, tournez en rond, sautez dans tous les sens, hurlez, riez, mais vivez le.

Lors des contractions, j’ai béni cette sangle qui se trouve au-dessus du lit. Quand j’en sentais une venir, je m’accrochais à la sangle pour positionner mon corps de façon à me soulager et tenir pendant la douleur (je crois que j’ai du dire pas mal de fois « putain de merde » quand j’y réfléchis…^^’). Cherchez votre petit « truc » à vous pour être le plus confortable possible ❤

Je vous rassure : quand vous aurez bébé sur vous, vous serez tellement occupée à observer cette bouille d’amour ❤ , que les souvenirs de la douleur commenceront à s’effacer de votre mémoire. On oublie pas totalement, mais ça s’éloigne. Le physique s’en remet bien.
Et pour les mamans qui ont souffert psychologiquement, il faudra un peu de temps pour vous remettre. Mais cela aussi, avec le temps, quand bébé va bien, on ne s’en fait plus. Donnez-vous du temps !

♥♥♥

Flora Mum Inked ◊

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s